Des technologies propres et innovantes au service de l'industrie

RETOUR SUR ALGO’RESO DU 12 MAI 2016 À VILLEFRANCHE SUR MER


Organisée par Trimatec et le Pôle Mer Méditerranée, et accueillie au sein du Laboratoire d'Océanographie de Villefranche-sur-Mer (LOV), cette journée a réunit une trentaine de personnes et s’est déroulée autour de plusieurs moments forts :
 
  • un exposé sur les facteurs d’amélioration de la production de micro-algues par Hubert Bonnefond, insistant sur les paramètres affectant la productivité des micro-algues (la teneur en molécules, le taux de croissance et la biomasse de la culture) et présentant les atouts d’une sélection par pression continue.
 
  • une présentation, par Olivier Bernard, de procédés innovants pour la culture de micro-algues, qui tiennent compte des défis principaux que sont la maîtrise de la lumière (risque de photosaturation voire de photoinhibition pour les micro-algues surexposées à la l’énergie solaire) et de la température.
 
  • un retour « du terrain » grâce à l’intervention de Philippe Stefanini et des producteurs issus du CFPPA d’Hyères, qui portent le projet de création d’une « marque ombrelle » pour la production de spiruline régionale, à partir d’un protocole de contrôle élaboré autour d’une dizaine de points.
 
  • La présentation de l’association France Microalgues  par Claire Largier, entité rassemblant des industriels et les 4 Pôles de compétitivité (Trimatec, IAR, Mer Atlantique et Mer Méditerranée) et dont l’objectif est de valoriser collectivement les les microalgues et leurs bienfaits sur les marchés de la nutrition, la santé et la cosmétique.
 
  • Un exposé réalisé par l’IPEMED, en clôture de cette matinée très riche, a permis d’ouvrir les débats sur la Méditerranée et de mettre en perspective les précédentes interventions avec les résultats préliminaires de l’étude sur les micro-algues en Méditerranée, menée par Jean-Louis RASTOIN, expert associé à l’IPEMED.

Ces interventions ont été suivies par la visite commentée des serres du programme FULL SPECTRUM porté par Inria Sophia Antipolis et le Laboratoire d'Océanographie de Villefranche-sur-Mer (LOV). Le projet « Full Spectrum » vise à tester l’influence de la lumière filtrée sur la croissance des microalgues. Les serres ont pour vocation à être ouverte aux chercheurs, notamment étrangers, désireux de tester en conditions réelles des procédés innovants.



Photo : Serres du Projet Full Spectrum. Avec l’aimable autorisation du LOV