Tout savoir sur l’accident de travail

Aucun travailleur n’est à l’abri d’un accident de travail. Cela concerne principalement les accidents que vous pouvez subir dans le cadre de l’exécution de vos activités professionnelles. Quelques points sont à prendre en compte pour obtenir des indemnités.

Définition de l’accident de travail

Un accident de travail peut être reconnu sur un employé qui subit un dommage psychologique ou corporel pendant l’exécution de sa profession. Cela peut se présenter sur son lieu de travail ou sur son lieu de mission. Il suffit alors de déterminer que l’accident a été causé par l’exécution du travail. Des preuves peuvent être demandées par l’administration pour confirmer la situation. Il faut noter que l’accident de travail est différent de la maladie professionnelle. L’accident de travail est imprévu et soudain.

Qui est concerné par l’accident de travail ?

Chaque salarié peut généralement bénéficier d’une assurance accident de travail couverte par l’Assurance maladie. On parle ici de la présomption d’imputabilité. Cela est valable, peu importe le statut du salarié, même un bénévole ou un étudiant. En outre, il est important d’avoir un contrat de travail valide pour profiter de l’assurance. À noter que les accidents de travail peuvent se manifester de différentes manières comme une coupure ou une brûlure.

Les conditions à remplir pour valider votre dossier

Quelques conditions sont aussi à prendre en compte pour valider un accident de travail. L’accident doit avant tout se produire pendant la réalisation d’une activité professionnelle. L’événement peut aussi causer des lésions psychologiques et/ou physiques. La date à laquelle l’accident s’est produit doit être précisée. Dans tous les cas, l’accident doit se manifester dans le cadre de l’exécution du travail.

Les étapes à suivre

Il est primordial d’informer l’employeur dans les 24 heures qui suivent l’accident. Ce dernier doit ensuite informer l’assurance maladie sur la situation pendant 48 heures au maximum. Pour cela, l’employeur doit se servir d’une DAT (Déclaration d’accident du travail). Une feuille d’accident sera reçue après l’envoi de la déclaration. Une visite médicale auprès d’un médecin qui constatera les dommages est également nécessaire. Un CMI (Certificat médical initial) sera alors obtenu et servira à obtenir un remboursement sur les dépenses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *