Qu’est-ce que l’extrait Kbis de radiation ?

Un extrait Kbis est ce précieux document attestant de l’existence et de la légalité de votre entreprise. L’extrait Kbis formalise l’immatriculation de cette dernière au Registre du Commerce et des Sociétés, ce qui veut dire que désormais, votre entreprise est enregistrée dans un fichier contenant toutes les informations légales la concernant. Toute modification importante sur votre entreprise y est notée, notamment sa fermeture. Là, on parle de Kbis de radiation.

Quand parle-t-on de Kbis de radiation ?

L’immatriculation de votre entreprise doit se faire au moment de la création de celle-ci. Vous ne devriez envisager le démarrage de vos activités sans avoir rempli cette obligation imposée par la loi. Donc, votre première action devrait être de déclarer et de faire enregistrer votre entreprise auprès du Registre du Commerce et des Sociétés. Pour cela, vous devez fournir toutes les informations relatives à votre société en apportant l’ensemble des pièces justificatives. Normalement, vous recevrez sous peu un premier extrait Kbis qui attestera votre existence légale, ce qui sera une preuve tangible de votre légalité. Mais plus tard, si vous avez besoin d’un autre extrait Kbis, vous devez en faire la demande expresse et cette fois, vous devez vous adresser au greffe du tribunal de commerce dont relève votre entreprise. En effet, c’est le seul canal par lequel un extrait Kbis est délivré. Vous pouvez faire la demande de votre extrait Kbis en ligne via un intermédiaire comme www.portail-societe.fr. Pour que ce document soit à jour, vous avez l’obligation d’informer les autorités sur les modifications apportées à vos statuts, à vos activités ou par rapport aux dirigeants. S’il s’agit de la dissolution ou de la fermeture de votre entreprise, ce qui signifie la cessation de vos activités, vous devez aussi la signaler. À partir de là, vous pourrez obtenir le Kbis de radiation.

La radiation de société

La radiation d’une entreprise peut résulter de deux événements différents : le premier, c’est vous qui en demandez la radiation au nom de l’entreprise et le deuxième, c’est une procédure engagée à l’encontre de votre entreprise. Dans le premier cas, on parle de radiation volontaire ou procédurale et dans le second cas, c’est plutôt une radiation d’office. Parlons de la radiation volontaire qui survient lorsque vous, en tant que chef d’entreprise, décidez de votre plein gré la fermeture de votre société, et ce, avant le délai prévu initialement. Pour cette forme de radiation, voici les démarches à suivre : prononcer la dissolution de l’entreprise en rédigeant l’acte qui validera cette dissolution, puis prononcer la liquidation de l’entreprise via l’apurement du passif en mettant en vente les actifs. La déclaration de la cessation de l’activité doit se faire en 30 jours, et ce, au Centre des formalités des entreprises ou encore au greffe du tribunal de commerce. Puis, il y a la radiation d’office qui est initiée par le Greffier du tribunal de commerce. C’est lui qui décide la radiation de votre entreprise du RCS, autrement dit, ce n’est pas à vous d’entreprendre les démarches y afférentes. Cependant, un Greffier ne prend pas une telle décision sur un coup de tête ni avec précipitation. Il doit avoir de solides raisons pour cela, entre autres choses en cas de décès de l’entrepreneur si celui-ci n’a pas d’héritier légal, la clôture des opérations d’une procédure de liquidation judiciaire, la non-régularisation d’un état de mise en sommeil d’entreprise après 24 mois ou pour sanctionner un entrepreneur.

Pourquoi demander un extrait Kbis de radiation ?

Autant l’extrait Kbis atteste de l’existence d’une entreprise, autant le Kbis de radiation atteste de sa disparition. Le mot radiation est ajouté pour signifier que c’est la dernière formalité enregistrée auprès du greffe du tribunal de commerce en rapport avec l’entreprise en question. Mais pourquoi faire la demande d’un Kbis de radiation pour une entreprise qui cesse ses activités et qui n’existe plus ? En fait, ce document a une double utilité : d’une part, il prouve la fermeture de l’entreprise, donc, il est indispensable pour le dirigeant, et de l’autre, il prouve aux tiers qui souhaitent se renseigner à son sujet qu’elle n’est plus. D’ailleurs, un exemplaire de Kbis de radiation doit être remis à la banque pour pouvoir clôturer de façon définitive le compte bancaire professionnel, puis un autre aux administrations pour qu’elles ne réclament plus de frais à l’entreprise, ce qu’elles continueraient de faire si elles ne sont pas informées à temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *